Notre histoire

Dimitri Daskalidès, fondateur de Deliska Traditions en 1996, représente la 8ème génération d’une dynastie de pâtissiers-chocolatiers belgo-grecs.

On retrouve les racines de la famille en 1760 à Constantinople, alors capitale cosmopolite de l’empire ottoman. Les premières générations de chefs pâtissiers de la famille venus de Cappadoce affirmeront la reconnaissance déjà légendaire des succulentes pâtisseries orientales consommées à la cour du sultan de Constantinople.

Tout au long du 19ème siècle ces chefs pâtissiers seront adulés par les courtisans de la cour et leurs visiteurs pour leurs créations subtiles de compositions de fruits confits, de marrons glacés, de délicieux nougats d’Adana mais surtout leurs fameuses pâtisseries Orientales à base d’amandes et d’arachides anatoliennes. Les nougats mous d’Adana sont décrit et connus depuis l’antiquité.

En parallèle, en 1844, un autre personnage de l’arbre généalogique, Jean Frédéric Krieger, incorpore la compagnie « Fritz » de Bruxelles. Il est le fondateur d’une dynastie de forains précurseurs et propagateurs de la culture de la frite dans leurs somptueux salons carrousels-restaurants ambulants qui parcouraient la Belgique, la Hollande et le nord de la France au rythme des fêtes foraines. Ils seront les premiers à populariser les fameuses frites belges puis, à partir de 1850, les gaufres flamandes « Fritz » puis « de Bruxelles » dont la croustillance caractéristique est obtenue grâce à une recette n’utilisant que du beurre.

Vers 1885, les Fritz introduisent les fruits confits et les bouchées orientales héritées de leurs cousins de Constantinople. La rencontre avec le chocolat belge se fera avec l’enrobage des fruits confits suivis, lors de l’exposition à Bruxelles en 1897, de l’invention des petit plateaux incrustés d’arachides et de fruit secs appelés « Mendiants ». Cette invention est attribuée à Léonidas Kestekidès, arrière grandoncle de Dimitri Daskalidès.

Son grand-père Prodromos Daskalidès, son oncle, Jean Daskalides et son grandoncle Basile Kestekidès, fondateurs des maisons Daskalidès et Léonidas créeront les fabuleux manons café en 1933.